Psyché et dépression

La psyché : notre monde intérieur

psychothérapie hypnose limoges

 

Notre psyché :

  • Faites de nos rêves, aspirations et désirs, de nos certitudes et de nos doutes, de nos pensées, croyances, valeurs, de nos affects et de nos passions, de nos sentiments et états d’âme … et le seul monde vrai pour nous
  • C’est le monde avec lequel nous évoluons, interprétons, fixons des buts et élaborons des stratégies. C’est le monde avec lequel nous nous referons, orientons et décidons …
  • C’est le socle de notre identité et des différents rôles que nous tenons : celui de père, mère, mari, épouse, fils, fille, collaborateur, dirigeant, collègue, ami …

Des rôles plus officieux répondant à une motivation particulière : « bout en train », motivateur, animateur, régulateur, modérateur, soutien … tels qu’ils existent de manière implicite dans les groupes humains

De rôles cachés : amant, maîtresse, résistant …

Ces différents rôles définissent notre style de vie

Ce monde intérieur a besoin de stabilité et de cohérence, nous ne pouvons pas changer d’identité chaque jour.

Or il est soumis, en tant qu’organisme vivant, à des transformations incessantes. Tout change tout le temps et nos plus fortes certitudes, nos croyances les plus ancrées sont depuis longtemps mises en pièce et remplacées par d’autres croyances

Tout système a besoin d’un équilibre (homéostasie) et l’équilibre de la psyché, l’équilibre de notre monde intérieur ne peut s’établir que si :

  • De nouvelles croyances remplacent les anciennes et maintiennent une cohérence dans notre « modèle du monde »
  • De nouveaux rêves et aspirations se substituent à nos rêves de jeunesse …
  • Des objectifs nouveaux remplacent les précédents …
  • Nos valeurs et nos critères sont certes différemment hiérarchisés mais donnent un sens nouveau à nos actions

Nous pouvons définir un état dépressif comme l’éclatement de notre monde intérieur et l’impossibilité d’en recréer un nouveau.

C’est comme s’il y avait eu une accélération du processus de démantèlement (démantèlement de nos croyances, aspirations, désirs …), un écroulement extrêmement rapide de notre monde intérieur nous laissant comme figé, prostré, stupéfait et incapable (pendant un certain temps) d’en recréer un nouveau. Un monde (intérieur) a disparu, nous laissant sans voix, sans identité, sans appartenance et le nouveau monde (intérieur) ne parvient pas encore à naître. Entre ces deux mondes (l’ancien et le nouveau) apparait dans la psyché un état, que notre culture appelle « dépression »

L’idéologie dominante, celle du consumérisme nous impose le « diktat » du bonheur. Le symptôme de « dépression » est donc très mal accueilli dans notre culture.

Nous devons être un collaborateur heureux et motivé, une mère forte et présente pour ses proches, un père fort, un collègue souriant … c’est la raison pour laquelle un état dépressif est souvent caché, voire même masqué puisqu’on parle aujourd’hui de plus en plus de « dépression souriante » dans une société ou beaucoup sont « tranquillement désespérés »

Le développement exponentiel des psychotropes (la société française est particulièrement consommatrice de psychotropes) indique à la fois l’importance du problème et la manière dont la médecine le traite.

Le cabinet Hypnose &Moi a une approche inspirée par l’hypnose Ericksonienne et générative (les élèves d’Erickson) qui est d’une toute autre nature.

Les cycles de la vie en psychothérapie.

psychothérapie dépression limoges

 

Ce sont des cycles de renouvellement de la vie humaine. Au cours d’une vie nous pouvons vivre plusieurs cycles de renouvellement. Pour mener une vie répondant à nos valeurs, critères, aspirations … nous avons besoin de quitter notre monde intérieur et de le recréer.

Des psychologues américains distinguent 10 phases dans un cycle :

  • Rêve
  • Planning
  • Plateau
  • Marasme
  • Classer les choses
  • Quitter les choses
  • Petite transition
  • Cocooning
  • Renouveau de la vie adulte
  • Expérimentation

Le début du cycle commence par le rêve (pour une personne jeune on parlera de « rêve de vie »). Nous avons besoin d’imaginer un monde pour le créer. Puis le rêve se précise et devient un projet de vie dont nous pouvons planifier les étapes.

Enfin nous réalisons ce projet de vie et les choses fonctionnent bien : c’est la phase « plateau ».

Puis, les premiers signes de difficultés commencent à apparaître. Nous ne nous sentons plus à l’aise dans le monde que nous nous sommes construit, survient alors : le marasme qui peut concerner plusieurs « domaines de vie »

Commence alors un travail de deuil où nous faisons le tri dans notre vie et envisageons de « quitter les choses » avec grâce, 

2 voies s’offrent alors à nous, soit :

 Effectuer une mini transition (phase 7, en restructurant ce qui doit l’être pour repartir directement en phase 1)

 Passer par une longue transition et accomplir les phases

  • De cocooning
  • De renouveau de la vie adulte
  • D’expérimentation, de recherche de nouveaux réseaux …

Ce que les nord-américains nomment « cocooning » nous l’appelons « dépression ». Certes c’est une phase douloureuse où nous nous sentons blessé et meurtri, Nous avons besoin de nous réparer voire de nous reconstruire, c’est une étape de repli sur soi nécessaire, d’approfondissement en vue de retrouver un nouveau sens aux questions essentielles.

Si ce travail s’effectue réellement (en limitant les psychotropes, et anti dépresseurs), nous sortons grandi et plus fort de cette phase (renouveau de la vie adulte). Nous pouvons alors nous préparer à écrire le prochain chapitre de notre vie.

Nous sommes malheureusement culturellement peu préparés avec ces notions de cycle et de transition. Nous préférons souvent la stabilité d’une vie linéaire … et pour maintenir l’illusion de stabilité nous nous dissocions de nos affects, de nos émotions et états d’âme … ainsi les phases de « marasme » et les suivants : tri, quitter les choses, cocooning … sont enfouies, on parlera alors de « dépression souriante » (mais personne ne vient consulter pour un état considéré comme positif)

Nous considérons que si nous arrivons à accepter cet état dit « dépressif », à l’accueillir dans son centre, lui parler (parler à cette partie qui souffre), la parrainer, alors la transformation vers le renouveau de la vie adulte s’effectuera.

Si au contraire, nous tentons de la nier (en se dissociant, en s’oubliant dans diverses addictions …) alors nous continuerons à vivre une vie « tranquillement désespérée ».

Les hypnothérapeutes à Limoges qui vous accompagnent pour sortir de la dépression.

Amélie CHARRIER

06-17-04-25-36

Julien GOURBAT

06-75-01-64-03

Les praticiens du cabinet Hypnose &Moi à Limoges sont certifiés par l’institut de formations en hypnose Ericksonienne Ressources In Situ.

Fermer le menu